Accueil Techniques de ventilations par pression positive (VPP) 

Équipement


Équipement


Techniques de ventilations par pression positive (VPP)


Il existe plusieurs techniques de ventilation par pression positive :

  • Ventilation offensive
  • Ventilation défensive
  • Ventilation combinée

En soufflant une grande quantité d’air frais dans un volume sinistré, la pression interne augmente permettant de contrôler les fumées.

Les effets sont rapidement évidents : Visibilité accrue, baisse de la température, réduction de la toxicité, contrôle du mouvement des fumées et réduction du potentiel calorifique. Ces effets sont bénéfiques tant pour les sauveteurs que pour les personnes sinistrées.

Selon la configuration des lieux à ventiler il sera nécessaire de choisir le ou les ventilateurs qui permettront de faire face à la situation rencontrée.


Tactique de VPP offensive

La tactique offensive consiste en une ventilation directe du volume dans lequel se développe l’incendie, combinée aux moyens d'extinction.  Cette tactique vise à affecter le comportement du feu et à en diminuer l’intensité rapidement.


Tactique de VPP défensive

La tactique défensive assure la préservation de certaines zones. Elle évite la propagation des fumées et des gaz chauds dans les locaux à protéger.

Seuls les locaux non atteints par l’incendie sont ventilés.

Cette tactique consiste en une mise en oeuvre de la ventilation, dissociée des actions d’extinction.

Elle permet de créer un axe logistique en légère surpression favorisant par exemple l’évacuation de victimes.


Tactique de VPP combinée

Aussi nommée ventilation opérationnelle, cette tactique combinée consiste à coupler les 2 tactiques précédentes sur des immeubles de grande hauteur : 

  1. La ventilation défensive est d’abord mise en place et est assurée par un ventilateur « maître » de grande puissance placé au pied de l’immeuble face à son entrée.
  2. La cage d’escalier étant mise en pression, et ainsi sécurisée, l’équipe d’intervention monte à l’étage concerné pour mettre en place un ventilateur relais portatif à l’entrée du volume en feu.
  3. Une fois le sortant créé, la phase offensive peut commencer : Le flux d’air du ventilateur maître est relayé par le ventilateur secondaire placé dans les étages et pousse à l’extérieur les fumées chaudes toxiques contenant les matières combustibles évitant ainsi leur propagation. Le contrôle des fumées permet de faciliter les actions des équipes et en particulier celle chargée de l’extinction.